Contre-Expertise Assurance

Au début était le contrat d'assurance que vous avez souscrit parce qu'il le fallait bien, par habitude, parfois confiant dans les slogans des professionnels: "Avec vous", "Assureur militant", "La X elle assure" ... Peu d'entre vous prendront véritablement le temps de se pencher sur les garanties proposées. Encore moins nombreux sont ceux qui réaliseront que, dès la signature du contrat, l'assureur devient le débiteur d'une obligation à leur égard: les remettre dans leur état de fortune antérieure en cas de sinistre.

 

C'est justement au moment du sinistre que vous réaliserez que quelque chose cloche: l'assureur bien sous tout rapport, celui qui était "Avec vous", "Assureur militant", qui "assurait", fait intervenir un spécialiste de l'évaluation de la créance assurancielle pour défendre ses intérêts: l'expert d'assurance ...

 

En fonction de son différentiel de compétences, de sa personnalité, du cabinet qui l'emploie et des instructions qu'il a reçu de votre assureur, les choses peuvent plus ou moins bien se passer. Contestation de la réalité du sinistre, de son importance, des justificatifs remis, des mesures conservatoires, du process réparatoire ... La panoplie est large pour diminuer voir annihiler la dette de l'assureur à votre égard.

 

Soucieux de conserver un caractère amiable aux échanges avec l'expert d'assurance, craignant de voir votre indemnité fondre comme neige au soleil, vous laissez faire jusqu'au dépôt du rapport de l'expert qui vous trouvera au mieux insatisfait par l'indemnité proposée, au pire sidéré par la non garantie retenue.

 

Prenez un expert d'assuré !

Avant de foncer chez votre avocat et d'entamer une procédure qui durera entre 5 et 8 ans en Région Parisienne, à la grande satisfaction de votre assureur qui provisionnera votre éventuelle indemnité en laissant cet argent travailler pour lui, sachez qu'un bon expert d'assuré ou contre-expert sera en mesure :

 

- d'amender votre réclamation et provoquer de nouvelles opérations d'expertise sur place afin de pointer puis de chiffrer contradictoirement les dommages que vous avez subis avec l'expert de votre assureur

 

- d'établir un nouveau détail de règlement en prenant en compte toutes les garanties du contrat que vous avez souscrit

 

- d'obtenir le rapport de l'expert d'assurance et de le contester au moyen d'un autre rapport, par exemple en cas de refus de garantie

 

- de saisir le service réclamation de l'assureur en cas de manquement partiel ou total

 

- de vous assister face à l'enquêteur missionné par l'assureur, lequel est rarement là autrement que pour chercher à démontrer la fraude à l'assurance ...

 

- de vous assister face au Médiateur des assureurs en cas de conflit persistant

 

Le tout sans trembler, conscient, lui, que c'est l'assureur qui a une dette à votre égard. Pas l'inverse. Bref ... Contactez-nous sans tarder !